Actualités

Page  1 sur 3  > >>

Nov 2, 2014
Catégorie : Annonce
Posté par : gp_admin

Vendredi 28 novembre 2014 

UNIVERSITE PARIS DIDEROT (PARIS 7)

 

Oct 5, 2014
Catégorie : Annonce
Posté par : gp_admin

25, 26 et 27 juin 2015, Université de Strasbourg (SEARCH, EA 2325)

Dans Le débat sur les écritures et l'hiéroglyphe aux 17e et 18e siècles (1965), Madeleine David s’attache à mettre en évidence les conceptions du signe qui ont freiné le déchiffrement des hiéroglyphes. Parmi ces obstacles figure le « préjugé hiéroglyphiste », qu’elle définit comme « l'exaltation de la figure hiéroglyphique en tant que symbole pur ». Dans cette perspective, les hiéroglyphes rendent visible une réalité cachée, mais ne constituent pas une écriture et n’ont pas vocation à assurer la communication entre les hommes. Deux ans plus tard, dans De la grammatologie, Derrida adopte l’expression dans sa critique d’une tradition métaphysique pour laquelle la vérité s’origine dans le Logos.

Sep 21, 2014
Catégorie : Colloque
Posté par : gp_admin

Écritures spirituelles et discours amoureux

(XIIe-XVIIe siècle)

Colloque international
organisé par
l’Université Jagellone de Cracovie
l’Université Bordeaux Montaigne (EA 4195 TELEM – Centre Montaigne)
et l’Université Paris Ouest Nanterre (EA 1586 – CLSF)

En se penchant sur la genèse de la fable mystique, Michel de Certeau note que dès le XIIe siècle, « une lente démythification religieuse semble s’accompagner d’une progressive mythification amoureuse ». « L’Unique change de scène », souligne-t-il : « Ce n’est plus Dieu, mais l’autre et, dans une littérature masculine, la femme ».

 
Société Française d'Etude du Seizième Siècle Imprimer cette page

 

La Société Française d’Etude du Seizième Siècle, fondée en 1978, a pour vocation de regrouper toutes les personnes, françaises ou étrangères, qui, dans leur activité profession­nelle ou par goût personnel, s’intéressent au XVIe siècle français et à la Renaissance, sous tous leurs aspects, notamment intellectuels et culturels : histoire, philosophie, sciences, religion, littérature, arts, musique. Espace de rencontre, d’échange et de débat entre ses membres, la Société suscite, parraine ou organise des colloques scientifiques et des manifestations ayant trait à la Renaissance et à l’Huma­nisme en France et en Europe. Elle prend en charge ou subven­tionne l’impression d’Actes de Colloques.

La cotisation annuelle est de 50 € (25 € pour les étudiants non salariés). L’adhésion à la Société donne droit :

- à l’abonnement à la revue Seizième Siècle (un numéro de plus de 300 p. par an, comportant une partie thématique et une partie Varia)

- au service du Bulletin de liaison de la Société (2 numéros par an), qui fournit aux membres de la Société les informa­tions utiles (colloques, expositions, nouvelles publications seiziémistes, soutenances de thèses, bibliographies d’agrégation…),

- au service interactif du Répertoire des Seiziémistes en ligne sur ce site qui recense les spécialistes et étrangers du XVIe siècle

- et éventuellement, au moment de leur publication, aux Actes des Colloques édités par ses soins.

Bulletin d'adhésion à la Société Française d'Etude du Seizième Siècle

  Page suivante : Evénements